Ses doctrines, ses cérémonies et ses superstitions se mêlèrent à la foi et au… L’empereur romain Constantin est un des rares hommes que l’Histoire a gratifiés du terme de “ Grand ”. La religion du Christ a été de la sorte non seulement tolérée mais favorisée par un empereur touché par la grâce du Dieu unique. Il meurt à Ancyrona, dans les faubourgs de Nicomédie (aujourd'hui Izmit, au sud de la mer de Marmara), tandis qu'il tente de regagner en toute hâte sa capitale, Constantinople. Qui est Constantin ? Comment et pourquoi Constantin s’est converti au christianisme ? C'est un tournant majeur dans l'histoire, car Constantin va mettre à profit son autorité pour fédérer les chrétiens. Il est né à Naissus en Mésie, le 27 février 272 et il est mort le 22 mai 337 après 31 ans de règne. Ce sera le premier d'une longue série. Les persécuteurs avaient été mis en déroute. En adoptant cette religion auparavant persécutée, il a profondément influencé l’histoire du monde. Flavius Valerius Aurelius Constantinus est proclamé 34 ème empereur romain en 306, après la mort de son père, sous le nom Constantin Ier, par les légions de Bretagne. Comment et pourquoi Constantin s’est converti au christianisme ? Certes, l’Église chrétienne a acquis des privilèges inédits, parfois au détriment des prêtres des cultes ancestraux. En 324, Constantin était le seul dirigeant de l’empire, et le christianisme était devenu sa religion de choix. Au sujet de la conversion de Constantin, il y'a l'ouvrage de Paul Petit; Histoire générale de l'Empire romain, 3. Il est l’auteur de nombreux ouvrages consacrés à l’Empire romain d’Orient et à Byzance, de ses débuts jusqu’à sa chute au XV e siècle. Constantin s’est converti: à quoi? Il entame alors une série de réformes administratives, économiques et religieuses. Par là, il s'oppose à une thèse répandue chez beaucoup d'historiens qui fait de l'empereur un chrétien par politique, par ruse : Constantin se serait appuyé sur l'Église pour affermir son pouvoir. En 324, Constantin, le chrétien converti, dirigeait seul tout l’empire. Dans le chapitre « De l'empereur Constantin au pape Damase (306-384) » : […] C'est avec la « paix de l'Église », la reconnaissance officielle du christianisme par l'empereur Constantin et la conversion en masse des habitants de la ville que les catacombes chrétiennes vont … Constantin ne s’est pas non plus transformé en affreux persécuteur de païens comme la légende noire qui s’est développée autour de lui a voulu le faire croire. L’empereur lui-même s’est converti au christianisme en 312. L'idée-force de Paul Veyne, le point de départ de son étude sur Constantin, est que ce dernier s'est converti sincèrement au christianisme. Vous savez sans doute que Constantin est le premier empereur romain à s'être converti au Il convoque ainsi un grand concile, en 325, qui se réunit à Nicée. Il est né à Naissus en Mésie, le 27 février 272 et il est mort le 22 mai 337 après 31 ans de règne. C'est une tradition fort ancienne, et toujours défendue, qui explique la conversion de Constantin au christianisme par la vision que l'empereur aurait eue, au mois d'octobre 312, à la veille de la bataille du Pont Milvius, aux portes de Rome,. Quels en sont les motifs profonds ? L’historiographie chrétienne a survalorisé cet édit pour des raisons idéologiques évidentes. La chrétienté y a ajouté les expressions “ saint ”, “ treizième apôtre ”, “ saint et égal des apôtres ” et ‘ choisi par la Providence divine pour mener à bien le plus grand revirement qu’ait connu le monde Source(s) : L'Histoire de Byzance. Constantin Ier est issu d'une lignée de militaires de fortune.Il apparaît comme le plus important des empereurs romains, César et Auguste mis à part. En 313, l’ édit de Milan proclame la liberté de culte individuel et prévoit de rendre aux chrétiens les biens confisqués pendant la grande persécution dioclétienne, ce qui vaut à l’empereur le soutien des chrétiens. Le récit de la « paix de l'Église » est connu : Constantin, le premier empereur chrétien, a légalisé le christianisme en 313 avec l'édit de Milan. Constantin le Grand : un défenseur du christianisme ? Empereur romain Constantin converti au christianisme. L'opinion païenne et la conversion de Constantin. Le christianisme est devenu le plus grand bénéficiaire des largesses impériales. 1 0 Il n’aborde ici que le IV e, celui de l’Empereur Constantin le Grand. Il n'a pas encore soixante ans. 2. L'histoire de la fin des persécutions a ainsi bien longtemps fait l'impasse sur un moment décisif J.-C., Constantin I er est déclaré empereur par les troupes romaines qu’il commande en Bretagne (actuelle Grande-Bretagne). Mais la « tolérance » de Galère le païen n’est pas comparable à celle de Constantin le chrétien. S’il y a eu conversion, quand s’est-elle produite ? d'une croix brillant au … Selon Constantin lui- même, la veille d’une bataille qu’il remporta en 312 de notre ère, il reçut la vision d’une croix avec cette inscription: “Tu vaincras par ce signe.” L'église du Saint-Sépulcre, construite sur ses ordres sur le site présumé de la tombe de Jésus à Jérusalem, est devenu le lieu le plus saint de la chrétienté. Ou bien ne s’est-il converti que pour la forme, visant surtout à utiliser le christianisme à des fins politiques ? LA PRÉTENDUE conversion de Constantin, l’empereur romain païen, a longtemps intéressé les spécialistes en matière de religion. C’est dire que son érudition s’étend sur de nombreux siècles. Après sa victoire à la bataille du pont Milvius, l'empereur Constantin s’est converti au christianisme, a apporté la liberté aux chrétiens et était le seul à pouvoir promulguer un tel édit. Qui est Constantin ? Flavius Valerius Aurelius Constantinus est proclamé 34 ème empereur romain en 306, après la mort de son père, sous le nom Constantin Ier, par les légions de Bretagne. Le paganisme, apparemment vaincu, était vainqueur. Une religion qui s’est imposée progressivement grâce à l’empereur Constantin Après la mort de Jésus, ses disciples convaincus de sa résurrection, diffusent son message (ex : Paul de Tarse) et écrivent les erEvangiles dans la seconde moitié du I siècle après JC. Constantin s’est-il effectivement converti au christianisme ? Trois siècles après eux, il a donné une nouvelle jeunesse à l'empire tout en le réorientant vers une religion nouvelle, le christianisme, et en faisant basculer son centre de gravité vers l'Orient de langue et de culture grecques. Il fait partie pour le grand public de ces figures lointaines dont on ne connaît guère que le nom. Au terme de plusieurs années de guerre, il parvient en 324 à devenir le seul empereur d’un Empire romain réunifié. Le Bas-Empire (284-395), aux Points Seuil, Paris, 1974. Ces questions ne sont pas nouvelles. En 337, l'empereur byzantin Constantin s'est converti au Christianisme pour en faire une religion d' État, unifiant ainsi tout l'Empire byzantin. O n raconte qu’au cours de la journée du 27 octobre 312, Constantin et ses 98.000 hommes ont vu « une croix de lumière dans les cieux, au-dessus du soleil, et portant l’inscription "Par ce signe, tu vaincras" » (voir Eusèbe, Vie de Constantin 1.28). Homme éclairé, il s’est converti au christianisme … En 312, l'empereur romain Constantin se convertit au christianisme. Historien, professeur, passionné par les sciences humaines, la recherche, la pédagogie, les échanges culturels et les ailleurs. La prétendue conversion de l’empereur Constantin, au commencement du quatrième siècle, donna lieu à de grandes réjouissances, et le monde, affublé des apparences de la piété, pénétra dans l’Eglise. Dès lors, la situation s’aggrava rapidement. Constantin s'est converti au Christianisme et a combattu le Mithriansme. Constantin au pont Milvius ou la naissance d'un mythe par M. Gérard NAUROY, membre titulaire Pourquoi s'intéresser aujourd'hui à Constantin ? En 313, Constantin qui règne depuis la capitale qui porte son nom, sur l’empire romain d’Orient, promulgue la liberté religieuse dans l’empire avec l’édit de Milan. Malade, épuisé par un règne agité, l'empereur romain Constantin 1er expire le dimanche 22 mai 337, jour de la Pentecôte chrétienne. Peu avant, en avril 311, alors qu’il régnait sur l’Espagne, la Gaule et la Bretagne, il avait signé avec les trois autres empereurs qui se partageaient l’Empire un édit accordant aux chrétiens la liberté de culte et la … Dont voici des extaits du chapitre intitulé B. L'empereur chrétien (31) consacré à la conversion de Constantin, p. 58-67: La part de conviction personnelle [18] et de calcul politique dans l’adhésion de Constantin au christianisme reste discutée ; les deux motivations ne s’excluent pas. En 306 apr. Constantin est le premier empereur romain à s’être réclamé du christianisme. Constantin, en tant que premier empereur chrétien, est une figure primordiale dans l'histoire du christianisme.